It seems that your navigator’s scripts are disabled. Some of your interactions with the website might not work. Please check the parameters of you navigator and reload the page.

7 fois à terre, 8 fois debout !

Sébastien Le Meaux et Philippe Marchegay

259

préventes sur un objectif de 250

  • 103%financé
  • PROJET FINANCÉ LE 27 JUIN 2020
  • 160contributeurs

12 heures de conversations ont débouché sur un livre contant l'itinéraire d’un enfant pas trop gâté par la vie… mais qui n’a jamais rien lâché. Des tatamis du monde entier; des fleuves et mer d’Europe et d’Amérique en passant par les immensités de Scandinavie ou du Canada ; Sébastien Le Meaux croque à pleines dents une vie que la maladie rend pourtant chaque jour plus difficile, sans jamais se plaindre. Malgré la perte inexorable de sa vision, il illumine ce récit, hymne incroyablement optimiste à la vie, au sport, à la nature, et à l’amitié. Double médaillé paralympique, 36 fois champion de France de kayak ou de SUP, Sébastien livre un témoignage émouvant, en accordant sa confiance à Philippe MARCHEGAY qui raconte 44 années de lutte, d’échecs, de chûtes, sans jamais renoncer, en se relevant encore et toujours. Un autre regard sur l’inclusion par le sport, une autre manière de vivre avec sa différence mais aussi avec et parmi tous les autres….

A quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à couvrir les frais d'éditions du livre réalisé, suite aux entretiens entre Sébastien et Philippe.

230 pages, dont 30 en couleurs, 50 photos et des témoignages sur la vie d'un mal voyant qui refuse la fatalité de l'isolement !

Les bénéfices seront ensuite intégralement reversés à l'association Handi'Vision, porteur du projer


A propos du porteur de projet

L'association Handi'vision, présidée par Sébastien Le Meaux, qui livre son témoignage émouvant dans le livre. Elle a pour objet de:

- Développer la pratique sportive des publics en situation de handicap visuel, par des initiations à une multitude de sports

- Promouvoir l’accessibilité de ce public à tous les sports, et à toutes les manifestations sportives

- Montrer au grand public qu’un mal voyant ou un non voyant peut D’ABORD être un sportif accompli AVANT d’être un handicapé !

- Démontrer aux déficients visuels, et notamment aux plus jeunes, que le sport peut et doit être une thérapie complémentaire ; que tout est toujours possible, et que le sport permet de sortir de l’isolement

- Faire du sport un moyen d’insertion et d’inclusion privilégié. Sortir les déficients visuels des institutions dans lesquels ils sont parfois «parqués». Effacer la différence par le mélange et la rencontre avec les personnes valides

- Rapprocher athlètes valides et atteints de handicap visuel

- Et enfin, changer le regard des autres (ceux qui voient bien !), sur le handicap, notamment le notre, en privilégiant le travail auprès des plus jeunes et des scolaires.