It seems that your navigator’s scripts are disabled. Some of your interactions with the website might not work. Please check the parameters of you navigator and reload the page.

Ciné Guimbi

Un cinéma pour Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) !

16 586  EUR

collectés sur un objectif de 50 000 €

  • 33%financé
  • 29jours restants
  • 120contributeurs
ContribuerContribuer

UNE VILLE SANS CINÉMA

Malgré une forte demande de la communauté bobolaise, l'accès à une offre cinématographique adaptée et accessible fait aujourd'hui défaut à Bobo-Dioulasso, deuxième ville du Burkina Faso.

UN CINÉMA POUR BOBO-DIOULASSO

Face à ce constat, l’association de soutien du cinéma au Burkina Faso (ASCBF) lance en 2013 la réhabilitation de l’ancien Ciné Guimbi. L’objectif est d’ouvrir un mini-plex de deux salles, un café-restaurant, une salle polyvalente, un centre de ressources et des bureaux.

Plus qu’un simple cinéma, avec une programmation quotidienne variée, le Ciné Guimbi se veut aussi un espace d'accueil, d'échange, de débat et d'action. Il accueillera notamment un programme d’éducation à l’image dédié aux jeunes, aux scolaires et au grand public.

LE PROJET ARCHITECTURAL

Jean-Marc Lalo, architecte du Ciné Guimbi, vous raconte l'histoire du projet :

Confié à l'atelier d'architecture Lalo, le projet de réhabilitation du Ciné Guimbi est engagé dans une démarche citoyenne et environnementale. Érigé avec des ressources, des artisans et des entrepreneurs locaux, le Guimbi se veut un modèle écologique, dans sa construction et dans son fonctionnement, avec sa toiture végétalisée et son équipement solaire. 

 

A quoi va servir le financement ?

Roukiata Ouedraogo, ambassadrice du projet, vous explique à quoi va servir le financement :

Aujourd’hui, nous avons atteint la fin de la phase 1 des travaux, et il est désormais temps de lancer l’opération « Clos-couvert ».

Cette opération consiste à mettre en sécurité tout ce qui a été fait jusqu’ici, car le chantier est actuellement à ciel ouvert. Avec 50 000 €, notre objectif affiché de campagne, nous allons pouvoir : 

  • terminer la résille de la charpente métallique, l’emblème architectural du Ciné Guimbi ;
  • achever les travaux d’étanchéité.

Cette étape est essentielle pour ne pas perdre et préserver ce qui a été fait jusque ici ! 

Palier 2 - avec 60 000 €, nous pourrons ajouter des éléments de menuiserie métallique à la toiture (les ventelles).

Palier 3 - avec 85 500 €, nous pourrons procéder à la pose d’éléments de menuiserie métallique (portes et fenêtres des étages). 

Palier 4 - avec 100 000 €, nous pourrons ajouter les fenêtres du rez-de-chaussée. 

Palier 5 - avec 140 000 €, nous pourrons acheter et installer le groupe électrogène, qui donnera sa réelle autonomie au Ciné Guimbi. 

Voilà ce à quoi vont être attribués les sous que vous allez généreusement nous confier. Merci de votre soutien et 

MERCI DE VOTRE SOUTIEN ET VIVE LE CINÉ GUIMBI ! 

A propos du porteur de projet

ASSOCIATION DE SOUTIEN DU CINÉMA AU BURKINA FASO

Créée au Burkina Faso en 2013, cette association est aujourd’hui propriétaire de la parcelle de 1 400 m2 du futur Ciné Guimbi. Son objectif est d’aider à la sauvegarde, au soutien, à la distribution et à la promotion du cinéma au Burkina Faso, en permettant la diffusion des films en salle, notamment ceux produits dans le pays, mais aussi de mettre en valeur d’autres formes artistiques et culturelles du Burkina et d’ailleurs.

 

BERNI GOLDBLAT, président de l’association de soutien du cinéma au Burkina Faso

Cinéaste, Berni Goldblat est l'auteur de plusieurs films documentaires réalisés principalement au Burkina Faso. En 2000, il co-fonde Cinomade, une association dont l'objectif est la création et la diffusion d'outils de sensibilisation, notamment par le cinéma. En 2006, il crée Les Films du Djabadjah, une société de production et de distribution audiovisuelle indépendante basée à Bobo-Dioulasso. Depuis 2011, il est également formateur en écriture de films documentaires et a organisé sept résidences à Bobo-Dioulasso pour de jeunes auteurs africains. En 2017, il réalise WALLAY, son premier film de fiction cinéma, primé à l’international. Il préside également le jury des Africa Movie Academy Awards (AMAA)

 

NOS PARTENAIRES

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, la région des Hauts-Bassins du Burkina Faso, la fondation Michèle Berset, Wallonie-Bruxelles InternationalFIFF Namur, la province de NamurAfricaliaCannes CinémaUnifranceTV5 MondeRegent LightingLes Films du Djabadjah, la ville de Genève