It seems that your navigator’s scripts are disabled. Some of your interactions with the website might not work. Please check the parameters of you navigator and reload the page.

Les Alchimistes - Collecter et composter en ville

Ré-enchanter Toulouse et faire de nos déchets une ressource en réorganisant leur traitement en circuit court

13 414  EUR

committed on a goal of €13 000

  • 103%funded
  • PROJECT FUNDED ON THE 05/13/2019
  • 291supporters

Bonjour à vous, si vous êtes arrivé jusqu'ici c'est que nous vous devons déjà un grand merci! A présent nous allons tâcher de vous présenter notre projet : 

Il s'agit de créer à Toulouse (puis sur sa région) des petites unités de compostage des déchets organiques en alliant la technologie des électro-composteurs (pas de panique, on vous explique ce que c'est plus bas) et l’insertion professionnelle. La collecte des déchets sera réalisée en vélos et remorques : c'est plus doux ! (pas de gaz d'échappement, pas de bouchons, ça crée des emplois et ça économise un abonnement à la salle de sport). Notre modèle s'inspire grandement de notre grande soeur parisienne, l'entreprise sociale Les Alchimistes, qui nous accompagne dans notre lancement. 

Le compostage est une voie de traitement des biodéchets qui permet un retour à la terre des déchets organiques au lieu de les incinérer : 2 kg de biodéchets = 1 kg de compost ! C'est tout de même mieux que de les réduire en fumée.  

Pour chaque unité de compostage il y aura de 1,5 à 3 emplois créés (suivant la capacité de l'électro-composteur) pour gérer les récoltes en vélo et la gestion du compostage. C'est le métier de collecteur-composteur de quartier (imaginé par les Alchimistes de Paris) que nous souhaitons importer sur Toulouse. 

Depuis septembre nous collectons les déchets de plusieurs restaurants Toulousains et nous les compostons en cellules (bacs) sur un terrain sur la commune de Toulouse métropole à Bellefontaine. Les bacs c'est chouette mais il faut beaucoup de place et beaucoup de temps pour transformer cette matière ( environ 6 mois pour transformer un déchet en compost). Alors si on veut aller récolter les déchets de tout le monde, deux solutions s'offrent à nous : disposer des électro-composteurs un peu partout dans la ville ou réquisitionner le Stadium et le Stade Ernest Wallon pour installer nos bacs. On aime trop le sport, on a choisi les électro-composteurs. C'est pourquoi nous souhaitons à présent passer à la seconde phase de notre développement en acquérant notre premier électro-composteur. 

What are the fund for?

Ce financement participatif a pour but de nous aider à acheter notre premier électro-composteur, qui représente un investissement de 70 000€ si nous comptons la totalité des travaux (construction d'un petit hangar, achat de la machine, achat de petits matériels (table de tri, broyeur etc.), raccordement à l'eau et à l'électricité, construction d'un petit local pour le matériel, vestiaire, etc.). 

Sans vous embêter avec les détails cela se décompose de la manière suivante : 

  • 10 000 € de fonds propres.
  • 15 000 € d'aides publiques.
  • 25 000 € de mécénat privé.
  • 10 000 € de Crowdfunding (et oui, sur les 13000 € il faut compter la part de Ulule et les contreparties).

        = 60 000 €... Donc même si nous atteignons les 13 000 €, il nous restera 10 000 euros à trouver ! 

L'électro-composteur est un cylindre fermé qui permet au moyen d'une vis-sans-fin et de pales d'aérer le mélange et d'optimiser les conditions de compostage des déchets.  

(Alors oui c'est écrit "Made in Paris" mais on n'a pas encore d'électro-composteurs alors on a piqué une photo à Paris...)

Entre autres, l'électo-composteur permet de :

  • Transformer les déchets en compost en 6/8 semaines contre 5/6 mois avec la méthode traditionnelle.
  • Être implanté en ville grâce à une emprise au sol réduite (50 m² pour 200 kg de déchets/jours). 
  • Obtenir l'agrément sanitaire nécessaire pour la suite de notre aventure (permet de montrer la phase thermophile grâce à plusieurs sondes de température et donc de générer un compost sain, empêche l'accès aux nuisibles, etc.) . 
  • Composter les sous-produits animaux (viande, poisson, fromage, etc.) . 
  • Obtenir la norme NFU 44-051 sans laquelle il est impossible d'échanger ou de vendre notre compost.

Ce premier électro-composteur aura une capacité de 200 kg de déchets par jour. Nous comptons faire, grâce à cette première installation, la démonstration du concept des Alchimistes sur Toulouse. Cela nous permettra de prouver la viabilité de notre projet et ainsi développer un réseau d'électro-composteur dans la ville de Toulouse et sa région pour ramasser le maximum de biodéchets (chez les particuliers, dans les cantines, dans les restaurants, dans les entreprises, etc.) Pour les plus gros gisements nous installerons des électro-composteurs d'une capacité de 2 tonnes de déchets par jour. 

La bonne nouvelle c'est que nous avons déjà un lieu pour notre première installation : il s'agit d'un terrain juste à côté du parc de Gironis, dans le quartier de Lafourguette (image ci-dessous).     

                               

Et pour que vous puissiez un peu mieux imaginer les choses, on vous a fait une projection 3D ! (Image ci-dessous).

Notre association, Les Alchimistes Occiterra, est d'intérêt général ! Cela signifie que chaque don permet une réduction d'impôt de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

Si vous nous donnez 1€ cela vous revient à 0,34€. Si vous nous donnez 10000€ cela vous coûtera 3400€ !

 

About the project owner

( De gauche à droite : Valentin, Mathieu, Jérémy)

A ce jour nous sommes trois bénévoles à travailler sur ce projet : 

  • Mathieu, 29 ans, titulaire d'un BTS immobilier et d'une licence en urbanisme, est l'initiateur de ce projet sur Toulouse. Mathieu a travaillé durant 8 mois sur le projet Les Alchimistes à Paris avant de venir sur Toulouse pour lancer Les Alchimistes - Occiterra. Même si nous partageons à ce stade beaucoup de tâches, Mathieu s'occupe surtout des relations extérieures, que ce soit nos chers clients ou les nombreux organismes qui nous épaulent. 
  • Valentin, 27 ans, diplomé d'un BTS AGTL (animation et gestion touristique locale), a croisé la route de Mathieu lorsque celui-ci est arrivé sur Toulouse. Un regard, un projet et l'histoire d'amour était née. Tous deux se lancent dans l'aventure et fondent l'association Les Alchimistes - Occiterra. Elle vient de souffler sa première bougie d'ailleurs ! Valentin est à la fois un homme de lettres (gestion administrative) et homme de chiffres (gestion comptable). 
  • Jérémy, 27 ans, ingénieur agronome, a rejoint l'aventure un peu plus tard alors qu'il cherchait un nouveau projet à porter. Il s'occupe principalement de la production (plateforme, compost, construction, achats, etc.) et à terme de la vente du compost. 

Et bien évidemment, tout le monde pédale ! 

Merci à toutes et à tous ! Déjà si vous avez lu jusqu'au bout notre projet, et encore plus si vous nous accordez votre aide et votre confiance ! 

N'hésitez pas à partager, on a besoin d'un maximum de soutiens !